lundi 25 mai 2015

Ma collection de kit-kat

Lors de mon premier voyage au Japon, j'ai découvert que les kit-kat peuvent être bien plus qu'une simple gaufrette enrobée de chocolat ! En fonction des saisons et des régions, le kit-kat japonais affiche sa différence ! Pour comprendre ce phénomène marketting sans précédent, je vous conseille de lire le très bon article de un Gaijin au Japon.

Lors de mon premier voyage au Japon, j'ai pu goûter aux kit-kat au chocolat noir et chocolat blanc, somme toute classique, mais également au kit-kat au matcha (thé vert) , à la fraise, à la cannelle (Kyoto) et aux agrumes (Hiroshima).

Lors de mon second voyage au Japon, ma collection s'est agrandit avec les kit-kat sakura (fleur de cerisier, j'y suis allé au printemps)/matcha , ceux à la patate douce du sud de Kyushu, ceux au blueberry cheesecake du Mont Fuji, au sirop de sucre brun (Tokyo), au cheesecake à la fraise de Yokohama.

Et comme il n'y a pas qu'au Japon qu'il y a des kit-kat, j'ai réussi à trouver les versions à la menthe, et au caramel, lors d'un voyage au Quebec.

Au Chili, pas de kit-kat, mais des Inkat, barre chocolaté au riz croustillant, pas mal aussi et joli jeu de mot dans le nom !

Ces derniers temps, quand des amis ou collègues vont en voyage (principalement au Japon) et trouvent des kit-kat, forcément ils pensent à moi ! C'est comme ça que j'ai pu goûté aux kit-kat aux haricots azuki de Hokkaïdo, à ceux rhum raisin (Tokyo) et à de kit-kat au toffee de Londres !

Kit kat azuki. Goût sucré légèrement fumé, ils plaisent bien !

Rhum raisin. Surprenant, on sent bien l'alcool
Ils font penser à la glace rhum raisin qu'on trouve en France



Kit kat Toffee de Londres.
Format moins kawai que les kit kat japonais, mais goût plus classique
J'aime beaucoup


Et puis j'ai craqué, et je me suis offert une commande sur le site Tofu Cute pour compléter ma collection.



Kit kat à la citrouille, édition limitée pour halloween. 

Et bien celui ci est franchement bon ! Je n'aurais jamais reconnu le 

goût de la citrouille (on le sent, mais c'est très léger), mais ça me plait bien :-)


Le chat Pumpkin et le kit-kat à la citrouille !

kit kat à la pomme de Shinshu. Comment dire... 

Très forte odeur de pomme chimique en ouvrant le paquet, 

ensuite le goût de pomme, plus proche d'un calva sans alcool que d'une vraie pomme, 

masque le goût du chocolat. En plus le goût reste longtemps après, c'est

vraiment pas terrible.... 


test de kit kat à la fraise ! J'en ai 2 variétés différentes. 

Wa ichigo (à droite), couleur bien rose, on ne sent pas trop le goût de fraise... 

Les autres (paquet rouge) sont moins rose, mais ont un vrai goût de fraise presque par chimique !



kit kat glace vanille. Pas mal du tout, on retrouve le goût de la glace vanille 

qu'on peut avoir en Angleterre (en assez léger quand même), 

par contre un peu trop sucré.


Chocolat noir et piment, on sait déjà que c'est bon ! 

Le kit kat au piment tient ses promesses, 

fort goût de chocolat noir, et bien piquant (ça arrache un peu). 

Moi j'aime beaucoup !


kit kat au wasabi! Pas mauvais, on sent surtout le goût du chocolat blanc, 

très peu celui du wasabi (un peu piquant mais pas trop).


Kit kat à la crème brûlée à passer sous le grill !

ça a légèrement le goût de crème brûlée, mais plus de chocolat blanc.

En tous cas j'aime bien, et le concept est original !




dimanche 24 mai 2015

Le goût de Lyon

Après un court séjour hivernal à Lyon, j'ai eu envie de manger des quenelles. Par chance, Giraudet (marque de quenelles que j'ai vraiment apprécié à Lyon) possède une boutique à Paris ! J'y suis donc allé pour faire mes petites emplettes, pour un menu Giraudet, de l'entrée au dessert. 

En entrée, je me suis inspirée de la recette proposée sur le site Giraudet pour les quenelles de petit épeautre. Une salade à base de carottes râpées, de mâche, de roquettes, quelques baie de goji préalablement trempées dans l'eau tiède, et des quenelles de petit épeautre coupées en rondelles et revenues à la poêle dans un peu d'huile. Ne pas oublier la vinaigrette sur la salade, et la décoration, il ne reste plus qu'à se régaler ! 




Pour le plat, j'ai choisi de cuisiner mes quenelles au four. Quenelles à la châtaigne (mes préférées), au comté (le goût est bien présent, elle sont délicieuses), ou poulet-morilles, napée d'une sauce forestière (crème, tomates et champignons). Les quenelles sont très moelleuses, c'est délicieux ! Pour accompagner les quenelles, j'ai servi une poêlée de tagliatelles de carottes aux champignons (avec un peu de cerfeuil). 




Et en dessert, j'ai eu envie de goûter à la soupe "syracuse" aux agrumes de Giraudet, qui a accompagné à merveille le gâteau au chocolat (réalisé d'après une recette de Jean-Paul Hévin, un délice !) 




Qu'elles soient cuisinées poêlées , à la casserole, au four, les quenelles sont vraiment délicieuses. Et celles de Giraudet, aux goûts originaux, changent des classiques quenelles de brochet et permettent de découvrir de nouvelles saveurs. A refaire ! D'autant plus que les parfums varient selon les saisons !

http://recettes.de/quenelles  http://recettes.de/carottes  http://recettes.de/lyon

dimanche 1 février 2015

Street art argentin

Lors de mon dernier voyage, en Argentine, j'ai passé beaucoup de temps en extérieur à randonner et à profiter des paysages et des grands espaces... Mais j'ai aussi passé un peu de temps dans les villes, notamment à Buenos Aires.

Voici quelques photos de street art que j'ai glanées au détour d'une rue, principalement dans le quartier San Telmo


lors du marché des antiquaires le dimanche














En terme de Street art, le quartier Palermo, toujours à Buenos Aires, n'est pas mal non plus, principalement Palermo Hollywood





A Palermo Soho il y a même du street art dans les bar !


A Buenos Aires, il ne faut surtout pas oublier le quartier de la Boca, célèbre pour ces maison peintes de couleurs vives !















En s'approchant du stade la Bonbonera, les murs deviennent jaune et bleu...






Quittons maintenant Buenos Aires pour la Patagonie, car même à Ushuaia, tout au sud, il y quelques dessins sur les murs

hommage aux indiens Yagan, anciens habitants de la Terre de Feu,  maintenant disparus..





Lors de notre petit détour par le Chili, nous avons également vu une belle fresque sur les murs de Puerto Natales, en voici un extrait :